AFFICHE

LA VIE BIEN QU'ELLE SOIT COURTE

de

Stanislav Stratiev

Mise en scène  Sophie Accard

avec
Sophie Accard, Tchavdar Pentchev, Léonard Prain

Qu'arrive-t-il quand un architecte perd un bouton de son pantalon qui risque de lui tomber aux genoux, alors qu'il se rend à une réunion de planification d'horreurs immobilières, fermement décidé à s'opposer à la médiocrité de sa hiérarchie ? Cette pièce grinçante et drôle entre Courteline et Kafka nous plonge dans un univers cauchemardesque et absurde.

Quelques extraits de presse :
"Les comédiens se coulent avec souplesse dans la noirceur de la pièce. Une mise en scène toujours dans une tension exacte, sans détour ni graisse. Epatant !" G.Costaz - Le masque et la plume – France Inter
"Le texte oscille entre satire et absurde, avec un humour grinçant." Télérama

"Nous sommes séduits ! La pièce, servie par d'excellents comédiens, nous interpelle vigoureusement !" Le Monde.fr

"Vous rirez, vous serez désespérés mais vous vous en souviendrez !" SNES

Un petit mot de la chargée de Diff. :
''C’est excitant de découvrir en même temps un auteur contemporain et une jeune troupe de comédiens épatants, dans une mise en scène pêchue et drôle : ça a été le cas pour moi avec LA VIE BIEN QU’ELLE SOIT COURTE, une pièce du Bulgare Stanislav Statiev, l’un des plus grands dramaturges de son pays. Bien rodée au Théâtre du Lucernaire à Paris, c’est une belle mécanique d’horlogerie fine qui sera donnée à voir au Buffon (Théâtre) cet été! Sophie Accard , Tchavdar Pentchev et Léonard Prain se sont rencontrés au cours Simon et après des chemins professionnels propres à chacun ils ont décidé de fonder la compagnie C’est-pas-du-jeu. Après le beau succès remporté par leur précédent spectacle « De Quoi Parlez-vous » de Tardieu (présenté pour la troisième année consécutive en Avignon -Th. Essaïon), ils se lancent à nouveau dans l’aventure avignonnaise avec leur nouveau spectacle … Et ils ont eu raison de le faire … Et je suis ravie de les accompagner.''Edna Fainaru